Slow working : Ralentir pour mieux agir

Temps de lecture : 3 minutes

Aujourd’hui, nous vivons à mille à l’heure et nous sommes parasités de toutes parts. Les réseaux sociaux s’affolent autour de nous. En tant qu’entrepreneur-e-s, nous sommes dans l’optimisation constante et on en oublie de respirer. Il faut être là, maintenant, car le marché continue sa course effrénée. Tous les jours, nous lisons des dizaines d’articles sur le web pour booster notre productivité ou pour tester de nouvelles méthodes d’organisation.  Puis nous téléchargeons des applications miracles pour nous faire gagner du temps… toujours le temps. De nos jours, nous raisonnons en terme de temps. Les distances n’existent plus. Tout se résume en minutes. Et si nous levions un peu le pied ? Et si finalement, prendre son temps permettrait d’être plus épanoui dans son travail sans être moins productif ? En avant pour le slow working !

Une fracture…et une prise de conscience !

Début décembre, je me suis faite une double fracture de la cheville malgré les messages d’alerte que mon corps m’envoyait. J’ai été stoppée net dans mon élan pendant 2 mois .

Bimalléolaire - slow working obligatoire
Avant ma deuxième intervention début janvier

En décembre, c’était le bazar dans mon emploi du temps et dans mes todo listes.  Je veux toujours faire trop de choses  ! Dans la vie quotidienne,  désormais tout prend plus de temps : m’habiller, cuisiner, me déplacer, … Un maître mot? Je dois maintenant faire simple. Et je dois accepter de me faire aider et de déléguer certaines choses. Est ce que c’est grave ? Absolument pas 🙂 !

D’un seul coup, c’est la prise de conscience :  je dois réussir à prendre mon temps, à relativiser et surtout à m’écouter ! Apprendre à me reconnecter avec moi-même et à me simplifier la vie. Mes habitudes de free-lance vont elles aussi devoir changer.

 

Slow working ≠ Paresse

paresseux - zootopia

Le Slow working n’a rien à voir avec la paresse. En effet, l’idée n’est pas d’être moins efficace mais plutôt d’agir en pleine conscience,  de réapprendre la lenteur et d’arrêter de vouloir en faire trop !

Savez -vous travailler en pleine conscience?

Voici une petit exercice pour identifier votre capacité à vous concentrer :  Pendant 30 min, concentrez-vous sur une seule et unique tâche , à chaque fois que vous êtes déconcentrés, faites un tiret si la perturbation est extérieure (coup de téléphone, collègue qui passe vous voir,etc.), et  faites une apostrophe si l’interruption vient de l’intérieur (  Arrêtez de penser à ce que vous allez manger ce soir 😉 ).

 Simplicité

simplicité - todo list

Vous avez sans doute déjà entendu l’hypothèse selon laquelle sur l’ensemble de nos tâches seulement 20% d’entre elles sont à forte valeur ajoutée. Pour mettre en application le slow-working, il faut les identifier et privilégier la qualité à la quantité. C’est en voulant trop en faire qu’arrive la dévalorisation et le sentiment de frustration. Alors on se note 3-4 tâches par jour dont une que l’on peut cocher facilement pour booster sa motivation ! On arrête de chercher à tout prix la perfection , on fait simple !

Quand vous en ressentez le besoin, écrivez tout ce qui trotte dans votre tête et qui vous pollue l’esprit. Le fait de verbaliser  un problème permet de mieux le cerner et  de relativiser. Vous vous sentirez plus libre.

On cesse de lire ses mails et de se connecter aux réseaux sociaux durant l’accomplissement de nos tâches. On reste concentré.

Chaque mail génère environ 10 grammes de CO2, vous pouvez dépolluer votre boîte mail en  vous désabonnant des newsletters que vous ne lisez pas grâce à  Cleanfox, service web développé par une start up française. Moins de mails intempestifs pour plus de tranquillité d’esprit !

Une déconnexion pour mieux se reconnecter

Pour être efficace il faut se  concentrer sur son travail, mais il faut aussi savoir relâcher la pression et s’accorder une pause quand notre corps nous la demande.  Profitez de cette pause de 10 min pour tester la méditation?  Le slow-working, c’est travailler en  pleine conscience, alors il faut s’entraîner à vivre le moment présent. Les bienfaits de la méditations sont multiples comme vous pouvez le voir dans cette vidéo TedX très inspirante!

10 minutes de méditation quotidien grâce à l’application Mind ou encore Petit Bambou.

Lâcher prise : accepter de l’aide quand on en a besoin

minion help

L’entrepreneuriat est fait de ups and downs.  Le fait d’échanger avec d’autres entrepreneur-e-s est d’une incroyable richesse.  Entourez-vous de collègues dès aujourd’hui pour parler de vos quotidiens et vos idées. En effet, on ne sait d’une idée qu’elle est bonne que si elle est partagée avec autrui ;). Boostez-vous mutuellement !

 

Besoin d’un coup de « pousse »? Je suis là pour ça !accompagnement communication responsable

Une réflexion au sujet de « Slow working : Ralentir pour mieux agir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *